NatureAudioPagesImagesPercussionsPrières
La ville aux murs dauphins


"La ville aux murs dauphins" projeté dans une cathédrale...
Écrit par Pierre Gaffie   
22-08-2015

Il n'est pas si fréquent qu'un film de fiction soit présenté dans une cathédrale... Je me souviens certes de photos de "Stalker" (Tarkovski) dans une église de Bruges (Belgique), mais les photos étaient fixes et se voulaient un "quiz" destinés à ceux qui voulaient allier la compréhension de l'image et leur ressenti...

Rien de tout cela avec "La ville aux murs dauphins" qui sera projeté le 9 Septembre 2015 dans la crypte de la cathédrale de Lund (Suède) à l'occasion du festival "Archfilm Lund"...

Le film suivra "Lost Highway" de Lynch (la veille) et "Mulholland drive" (le lendemain), présentés eux dans une salle plus traditionnelle...

"La ville aux murs dauphins" est un film sur l'amour de l'architecture et l'architecture de l'amour...

contact production : Emie Le Fouest ( Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir )

Image 

 
The dolphin skin city (Stadt aus delphinhaut) in Karlsruhe.
Écrit par Pierre Gaffie   
29-05-2015

Here is a text to accompany the presentation (screening) of "The dolphin skin city" at the "300 minutes film festival" in Karlsruhe (18 May 2015)


Ich habe diesen Film "the dolphin skin city" gemacht, weil ich glaube, dass
Architekten irgendwie die neue Generation der Rock Stars sind. Wie Rock
Stars können sie uns traumen lassen, wenn sie inspieriert sind. Aber sie
können uns auch zum Weinen bringen, wenn sie furchtbare Gebäude oder
schlimme, dumme Liebeslieder kreieren.

Diesen Gegensatz zwischen privatem und Arbeits-Leben wollte ich zeigen.

In dem Film arbeitet der Architekt an Städten der Zukunft, er hat Kollegen
in der ganzen Welt, aber in Wirklichkeit ist er sehr allein.
Und obwohl er davon träumt, wundervolle Städte zu entwerfen - inspiriert von
Delphinen - freien Tieren, sieht sein eigenes Leben eher aus, wie ein
Goldfisch in seinem kleinen Becken...

Als er Claire, die Floristin, trifft, trifft er sein gegensätzliches
Spiegelbild. Sie träumt nicht, sie hat ein einfaches Leben und vielleicht
bereut sie das auch schon. Aber sie sieht das Leben realistischer. Zwischen
den beiden funkt es, denn Gegensätze ziehen sich an... Er immer in der
Zukunft und sie im Hier und Jetzt. Er ist leidenschaftlich und sie klar.

Auf Film Festivals habe ich immer wieder bemerkt, wie verschieden die
Zuschauer das Ende der Geschichte und die Zukunft dieser beiden Charakteren
interpretieren. Also bitte zögern Sie nicht und sagen Sie mir Ihre eigene
Meinung dazu, denn ich kann sie vielleicht in meinem privaten oder
Arbeits-Leben gebrauchen.

Vielen Dank.

Pierre GAFFIÉ

Image 

 
"La ville aux murs dauphins" sélectionné pour le 300 ème anniversaire de la ville de Karlsruhe...
Écrit par Pierre Gaffie   
03-05-2015

A l'occasion de son 300ème anniversaire, la ville de Karlsruhe en Allemagne a créé une programmation cinéma, et je suis heureux qu'ils aient choisi "La ville aux murs dauphins", que j'accompagnerai... Dates : du 16 au 19 Mai... "La ville aux murs dauphins", écrit et réalisé par Pierre Gaffié, éclairé par Hervé Lodé, est un mélange d''amour de l'architecture et d'architecture de l'amour... Le film est dédié au musicien Peter Gabriel...

"The dolphin skin city", short film, has been commisionned to be part of the "300 minutes film festival" based in Karlsruhe (Germany) and settled to honour the 300th anniversary of the town...

The dolphin skin city is a variation on love of architecture mixed with architecture of love. Written by Pierre Gaffié, lit by Hervé Lodé. The film is dedicated to Peter Gabriel...

Image

 

 
"La ville aux murs dauphins" sélectionné au festival de Winnipeg en Avril.
Écrit par Pierre Gaffie   
26-02-2015

"La ville aux murs dauphins" connaît sa 18ème sélection officielle. Cette fois, cela se passera à Winnipeg, le 27 avril, au Festival de l'architecture et du design. Le film sera projeté avant le nouveau film d'Eugène Green : "La sapienza"... Etrange coïncidence que deux films français soient diffusés le même soir, dans une ville si éloignée, anglophone, et réunis par le thème de l'architecture...

"La ville aux murs dauphins", tourné à Toulouse, Quint-Fonsegrives et Villemur sur Tarn, est une fiction décrivant la journée extraordinaire d'un architecte, incarné par Régis Lux, actuellement sur scène dans "L'oiseau vert" mis en scène par Laurent Pelly...

"La ville dauphins" part de l'amour de l'architecture et "finit" sur l'architecture de l'amour puisque notre architecte rencontre une femme, une fleuriste, venue lui apporter une plante et rectifier une erreur de livraison...

J'ai beaucoup travaillé (avec Lorena Acin la formidable décoratrice du film) sur les ambiances visuelles : blanc et noir pour symboliser la complémentarité des deux êtres qui se rencontrent à des moments opposés de leur vie. Ou dans un salon de thé où les murs sont recouverts de pages de livre, ce qui peut montrer que nous, spectateurs, lisons à travers ce personnage à livre ouvert...

Régis Lux n'avait jamais travaillé pour le cinéma avant ce film. Je l'avais vu dire des textes d'adolescents lauréats du prix Claude Nougaro. Sceptique au début, j'ai été convaincu par l'émotion qui se dégage de lui...

Magaly Godenaire m'avait envoyé une lettre (écrite à la main) lors de mes recherches de comédiennes. Elle m'invitait à aller la voir jouer Marie Curie dans les Palmes de Mr Schultz au théâtre de Neuilly sur scène. Elle était époustouflante... Comme le projet "Ville dauphins" a été retardé plusieurs fois, nous avons fait des essais avec plusieurs comédiens, avant que les essais avec Régis Lux (faits devant ma maison d'enfance à Fonsegrives) n'emportent le morceau...

"The dolphin skin city" is part of the Winnipeg Architecture+Design Film Festival where it will be screened the 27th of April, before "La sapienza", the new feature by Eugene Green...

Image

 
La ville aux murs dauphins primé en Californie
Écrit par Pierre Gaffie   
07-01-2015

"La ville aux murs dauphins" a obtenu le prix du meilleur film en langue étrangère au festival "Back in the Box".

"The dolphin skin city" by Pierre GAFFIÉ, won the Best Foreign Language Film at the "Back in the Box" festival (California)

Congratulations to all the film crew. Félicitations à toute l'équipe...

Image 

 
La ville aux murs dauphins : succès confirmé
Écrit par Pierre Gaffie   
12-12-2014

"La ville aux murs dauphins" a continué sa carrière internationale en 2014 : Grèce, Australie, Portugal, USA (Georgie, Californie, Oregon) et française (Paris, Aigues-Mortes...)

Un nouveau montage du film, une nouvelle musique (de Nino KORTA) un nouveau prologue, et sans doute le fait que ce film a besoin de temps pour s'imposer.

Dans "La ville aux murs dauphins", Régis LUX incarne un architecte utopiste, partagé le même jour ses rêves professionneles (un congrès sur les villes du futur) et une rencontre amoureuse à saisir dans le présent. Magaly GODENAIRE incarne Claire, une fleuriste pleine de charme et de mélancolie mêlés...

Le film est cité dans cet article du site "Mega Cinéma"

www.mega-cinema.com/cine-tube/les-festivals-francais-de-cinema-2014.html

Image 

 
La ville aux murs dauphins sélectionné au prochain festival de Lisbonne ("Do you mean architecture ?
Écrit par Pierre Gaffie   
19-09-2014

"La ville aux murs dauphins" ("The dolphin skin city") sera présenté le dimanche 28 Septembre au festival "Arquiteturas" ("Do you mean architecture ?") de Lisbonne. Après l'Irlande, la Grèce, les USA, la Roumanie, l'Inde ou l'Australie, nous sommes très heureux de voir que le film continue d'être universel.

Il décrit comment, en quelques minutes, un homme solitaire passe de l'amour de l'architecture à la nécessité de comprendre l'architecture de l'amour.

Lumière d'Hervé LODÉ, décors de Lorena ACIN, mixage de Mélissa PETITJEAN...

Image 

 
La ville aux murs dauphins (The Dolphin skin city) au festival de GWINNETT (Georgie, USA)
Écrit par Pierre Gaffie   
19-07-2014

"La ville aux murs dauphins" (The Dolphin skin city) sera présenté le 2 Août 2014 au festival du film de Gwinnett. Il s'agira de la seconde projection américaine du film après Laughlin (Nevada)...

Avec un nouveau prologue atmosphérique (et sa musique signée Nino Korta), le film a une allure beaucoup plus conforme à ce que je souhaitais lors de l'écriture. Mon souhait était de mêler l'intime et l'immense, les coeurs qui battent et les marteaux-piqueurs...

Je n'ai jamais aimé le premier plan du film, que je n'ai malheureusement pas pu retourner, à cause d'un tournage lourd et sur pellicule, et des disponibilités des comédiens. Je suis persuadé que si le film avait eu ce nouveau prologue dès le début, nous aurions eu bien plus de sélections. Mais mieux vaut tard que jamais.

De plus, cette nouvelle version du film a été remarquée par des musiciens, artistes, qui ont pu la découvrir de façon plus limpide. Et la page "Back to front", soutien de la tournée européenne de Peter Gabriel, a beaucoup aimé le film. (le film est dédié au chanteur)

https://www.facebook.com/Peter.Gabriel.Europe?ref=ts&fref=ts

Le prologue montre des photos de Berlin, New York, Marseille, Valence, Nantes et Paris. Merci à mes amis Dominique Cosgrove, Alain Félix, Sara Van Pée et Anne-Laure Bounaix d'avoir accepté de mêler leurs photos aux miennes...

Image 

 
"La ville aux murs dauphins" (The Dolphin skin city)
Écrit par Pierre Gaffie   
08-03-2014

"La ville aux murs dauphins" sera projeté dans le cadre des "Projections du Greta" à Paris le 18 mars à Paris. Le thème de la soirée est "L'accident". Je serai présent (avec peut-être des membres de l'équipe) pour répondre aux questions de l'animatrice des soirées : Julie Chaux. 5 autres films seront diffusés.  Il y a des accidents positifs et négatifs et le film cherche à montrer que les deux peuvent cohabiter. C'est à la faveur d'un drame (son fils a été victime d'un accident) que Claire (Magaly Godenaire) fera la connaissance d'Eric (Régix Lux). D'un côté la fragilité, la dangerosité des villes d'aujourd'hui, de l'autre les utopies qui permettront de les améliorer...

Entrée libre à partir de 20h au Café de Paris (Oberkampf)

Image 

 

 
La Ville aux murs dauphins sélectionné en Australie. "The Dolphin skin city" at the Byron Bay Film F
Écrit par Pierre Gaffie   
31-01-2014

"La ville aux murs dauphins" a été sélectionné dans le programme du prochain festival du film de Byron Bay (Australie) du 28 Février au 7 Mars 2014.

Image