NatureAudioPagesImagesPercussionsPrières

Pensées, reflexions, nouvelles et autre...



"20 meters of love in Montmartre" primé à Limerick... Best foreign film in Limerick (Ireland)
23-04-2014

Le 12 Avril, je me suis rendu au festival "Lit Film" de Limerick  (Irlande) pour recevoir le prix du meilleur court-métrage étranger. Une heureuse nouvelle por un film à la foix luxueux et sobre sur le silence entre quatre inconnues... Comment se reconnaître sans se parler ? Comment être émue sans être manipulé par l'émotion étaient des thèmes que je voulais traiter dans ce film. La musique de Nino KORTA ("La séquence du rêve") m'a beaucoup aidé à accoucher de cette histoire si visuelle...

Image

 

 
Entretien avec Patrice Leconte dans "Obliques" le 11 Avril et le 9 Mai...
11-04-2014

Ce 11 aveil dans "Obliques", je reçois Patrice Leconte à l'occasion de la sortie du très réussi "Une promesse". Rester fidèle à Stefan Zweig tout en restant fidèla à son propre cinéma, en un voilà un pari, à mon avis totalement réussi par Patrice Leconte. Le simple fait (c'est un détail...) de parvenir deux fois à faire des plans serrés sur les fesses de l'héroïne alors qu'elle monte les escaliers, ce n'est pas dans le livre, mais c'est dans le film. Et c'est douce coquinerie qui fait contrepoint bienvenu aux thèmes douloureux que brasse la nouvelle de Zweig.

Une séquence est particulèrement saisissante : celle de la fête foraine où Charlotte (Rebecca Hall) et Friedrich (Richard Madden) pose devant un photographe. Ce moment est un des plus beaux de la carrière de Leconte.

L'émission est podcastable sur http://www.frequenceprotestante.com/index.php?id=51&user_radio_pi1%5Banimator%5D=8

 Le 9 Mai sera diffusée la seconde partie de l'entretien...

Image 

 
"2O mètres d'amour à Montmartre" (20 meters of love in Montmartre" sélectionné en Irlande.
02-04-2014

Le court-métrage "2O mètres d'amour à Montmartre" (20 meters of love in Montmartre) sera projeté au festival "Lit Film" de Limerick en Irlande, du 9 au 12 Avril prochain. Je serai présent au festival.

Le film est une réflexion sur la beauté, la solitude et le rapprochement à travers l'art et la beauté.

Avec une splendide musique de Nino KORTA, il crée une ronde dans un lieu habituellement rempli de touristes mais ici décor simple de quatre personnes à la recherche de l'autre...

Image 

 
Claude Nougaro et Evian Christ : comment réussir un bon mixage...
09-03-2014

Dans le dernier numéto de "Dazed and confused", Evian Christ (ancien professeur devenu en quelques mois collègue de travail de Kanye West) se plaint de la platitude des mixages et de l'absence de relief des chansons d'aujourd'hui, toutes nivelées pour espérer passer en radio... A juste titre... Je cite souvent l'exemple de "Buffalo 66" de Vincent Gallo, et sa fameuse séquence hallucinatoire dans la boîte de nuit. Vincent Gallo, pour illustrer les méandres et les doutes de son héros, monte la séquence autour de "Heart of the sunrise" de "Yes"... Une chanson alambiquée, en montagnes russes, qui illustre totalement les doutes du personnage. Peut-on imaginer une musique de Giorgio Moroder ou de John Williams pour rendre ce moment mythique ? Of course not...

Et puis, quelques heures après avoir lu cet entretien avec Evian Christ, je suis passé à la Fnac où était mis en tête de gondole le dernier coffret de Claude Nougaro... Et je me suis alors demandé : "Entend-on souvent Nougayork à la radio de nos jours ? Non, jamais. Son si agressif qu'il a rendu les FM poules mouillées. Alors qu'elles en raffolait dans les 80's...Qui dira encore que les musicales se sont émancipées ? Elles sont de loin les plus ringardes...

Image 

 

 
"La ville aux murs dauphins" (The Dolphin skin city)
08-03-2014

"La ville aux murs dauphins" sera projeté dans le cadre des "Projections du Greta" à Paris le 18 mars à Paris. Le thème de la soirée est "L'accident". Je serai présent (avec peut-être des membres de l'équipe) pour répondre aux questions de l'animatrice des soirées : Julie Chaux. 5 autres films seront diffusés.  Il y a des accidents positifs et négatifs et le film cherche à montrer que les deux peuvent cohabiter. C'est à la faveur d'un drame (son fils a été victime d'un accident) que Claire (Magaly Godenaire) fera la connaissance d'Eric (Régix Lux). D'un côté la fragilité, la dangerosité des villes d'aujourd'hui, de l'autre les utopies qui permettront de les améliorer...

Entrée libre à partir de 20h au Café de Paris (Oberkampf)

Image 

 

 
Entretien avec Edda Magnason, enttretien avec Peter Nordhal dans "Obliques"
08-03-2014

Vendredi 14 Mars, je reçois dans "Obliques" la comédienne Edda Magnason et le compositeur Peter Nordhal à l'occasion de la sortie du film "Valse pour Monica", film subtil de Per Fly, biopic réussi (car très ajusté) de la chanteuse Suédoise Monica Zetterlund. L'entretien, qui a eu lieu ce 7 Mars à l'Institut Suédois de Paris.

J'ai notamment demandé à Edda Magnason comment elle avait trouvé la démarche et la psychologiede son personnage, mais aussi ses impressions à propos de la dernière séquence du film : lors de son mariage, face au prêtre, elle regarde son mari avec un sourire mi gai, mi triste...

Edda Magnason est par ailleurs une chanteuse passionnante, qui a notamment participé à l'hommage rendu à Steve Reich dans "Electronic counterpoints"...

Peter Nordhal a lui, composé la B.O de "Monica". Avec son trio, il produit Lisa Ekdhal depuis plusieurs années. Nous avons parlé des enjeux de la création d'une B.O. pour un film d'époque. Je lui ai par exemple demandé s'il avait eu l'écueil rencontré par Michael Nyman pour "La leçon de piano" : ne pas créer de compositions ou d'accords inconnus à l'époque des personnages.

L'émission sera diffusée le 14 Mars à 14h sur Fréquence Protestante 100.7 fm avant d'être disponible en écoute sur le site de la radio...

http://www.frequenceprotestante.com/index.php?id=51&user_radio_pi1[animator]=8

Image

 
La Ville aux murs dauphins sélectionné en Australie. "The Dolphin skin city" at the Byron Bay Film F
31-01-2014

"La ville aux murs dauphins" a été sélectionné dans le programme du prochain festival du film de Byron Bay (Australie) du 28 Février au 7 Mars 2014.

Image 

 
Entretien avec Nicole GARCIA dans l'émission "Obliques"...
31-01-2014

Nicole Garcia sera l'invitée de l'émission "Obliques", le 14 Février sur Fréquence Protestante 100.7 fm. Son dernier film "Un beau dimnche" est sans doute son plus... beau...

 Image

 
Nymphomaniac (première partie) de Lars Von Trier...
20-01-2014

Je pense être le premier journaliste français à avoir interviewé en direct Lars Von Trier. C'était sur une terrasse de Cannes, pour France 3. A l'époque, ses cheveux étaient ras et il jouait déjà au bad boy timide, mais tendre. Il ne faisait pas de cloche-pieds en coulisses ni ne glissait pas de peaux de bananes au journaliste débutant que j'étais. Alors que tant de "vedettes" sont sympas quand la caméra tourne mais sont des sagouins par derrière... :)

Si j'écris ce souvenir, c'est que Nymphomaniac (première partie), m'a plu au-delà de tous ses autres films. Fluidité des sources (Poe, Bach, Lars Ullrich remercié au générique) liberté de la caméra, émotions incandescentes... C'est un poème, un livre d'images qui nous est proposé. Le sexe est secondaire, l'un des personnages du film, et sans doute le porte-parole du cinéaste dit : "L'ingrédient secret du sexe, c'est l'amour..."). Le film commence où Mélancholia finissait, par un noir de 15 secondes, sans bruit, puis l'apparition d'un corps gisant au sol, telle une météorite tombée, un ange déchu. C'est Joe (Charlotte Gainsbourg) dont le prénom androgyne est aussi une piste intéressante...

Recueillie par Mr Seligman, elle lui annonce qu'elle est "une mauvaise personne". Réponse placide de l'homme : "Je n'en ai jamais rencontrée...". 

Elle lui décrit les racines de sa nymphomanie (des glissements érotiques, enfant, sur le carrelage mouillé, puis une fellation dans un train sur un homme qui apporte un paquet de bonbons à sa femme qui est en période d'ovulation). Cette séquence ferroviaire est la plus belle que j'ai vue, ressentie depuis des lustres. A noter que l'homme fait tout pour repousser la jeune femme... La sexualité est en marche, mais elle est triste. Comme le dira Joe plus tard : "Finalement, la nymphomanie, je la vois comme la somme de tous mes plaisirs, donc je n'ai finalement aimé qu'un seul homme..." Ou encore : "Malgré les 7 ou 8 hommes quotidiens, j'éprouvais une certaine tristesse...

Dans la séquence (en noir et blanc) où Joe va au chevet de son père, le parallèle est mis entre l'agonie de cet homme simple, qui lui a appris à oberver els arbres) et l'agonie d'Edgar Allan Poe, décédé par delirium tremens ("La mort la plus horrible qui soit" précise Seligman)

Le père va mourir, trahi par son épouse qu'il aime pourtant encore. Pendant ce temps, pour expurger sa douleur, Joe se tape deux mecs, un au début de la séquence, l'autre à la fin. Mais pour le second, elle pleure en jouissant...

Image 

 
Entretien avec Philippe Rousselot, seconde partie : le coeur de Tim Burton et la peau de Jude Law
10-01-2014

Aujourd'hui 10 Janvier 2014, çà 14h, diffusion de la seconde partie de l'entretien avec Philippe Rousselot. Il sera notamment question de "Trop belle pour toi" (Blier), où Rousselot a eu mal à conserver son sérieux pendant certaines prises hilarantes, de "Sherlock Holmes" et de l'obsession stupide des américains pour bronzer à tous prix les visages (couleur jus d'orange) pas très valdie quand les héros vivent à Londres sans soleil... Autres thèmes abordés : la photogénie du visage (à travers celui de Julia Roberts dans "Mary Reilly" de Stephen Frears notamment) et la collaboration avec Tim Burton sur "Charlie et la chocolarie" et "Big Fish"... Burton a perdu son père pendant "La planète des singes" et est devenu père à la fin de "Big Fish" ("une étrange manière qu'a la vie d'imiter l'art" dit le cinéaste). En fin d'émission, Philippe Rousselot répond au questionnaire rituel de l'émission...

Emission podcastable sur www.frequenceprotestante.com

Image 

 
Entretien avec Philippe ROUSSELOT, immense chef-opérateur, dans "Obliques"
10-12-2013

Ce Vendredi 13 décembre, je recevrai Philippe ROUSSELOT à l'occasion de la sortie de son livre "Sagesse du chef-opérateur" (éditions Jean-Claude Béhar).

Révélé par "Diva", auteur des lumières de Timp BURTON (Big Fish, Charlie et la Chocolaterie), John BOORMAN (Hope and Glory, Emerald Forest) ou Patrice CHÉREAU (La reine Margot), Philippe Rousselot est un visionnaire, au sens artistique du terme.

Dans le livre, il cite autant de philosophes, de musiciens, que de cinéastes. Exemple cette remarque de Coco CHANEL qui, avant chaque sortie publique, enlevait un de ses bijoux, pour être plus authentique. Un parallèle avec la lumière cinéma, qui ne doit pas être boursouflée ?

L'émission (en deux parties) sera disponible 3 mois sur le site de la radio.

http://www.frequenceprotestante.com/index.php?id=51&user_radio_pi1%5Banimator%5D=8

Image 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 45 - 55 sur 547